05 avril 2016

Sri Lanka: tout proche de l’Inde et pourtant si différent

Polonnaruwa-Photo ML Henry

Même la roupie n’est pas la même ! Le saree se porte différemment et la kurta est moins répandue. Point de klaxons intempestifs non plus et les motos ne servent qu’à déplacer deux personnes à la fois, lesquelles portent toutes les deux un casque. Les voitures s’arrêtent aux feux rouges, on roule toujours du même côté et il arrive parfois que l’on soit seul sur une route, sans personne sur le bas-côté. Vous l’aurez compris, à côté de son trépidant voisin indien, le Sri Lanka est un havre de calme et de paix. À part peut-être sa cuisine qui peut, si l’on n’y prend garde, enflammer douloureusement les papilles. Mais de nombreux restaurateurs proposent du « no-spicy »… Du vrai no-spicy !
Un voyage sur cette île de l’océan Indien offre à la fois des découvertes culturelles, de magnifiques randonnées à travers une végétation luxuriante et la plage sous les cocotiers pour les adeptes du genre. Les habitants ont bien compris l’intérêt du tourisme et sont accueillants en conséquence. Mais quelle que soit la raison cachée, le sourire est toujours agréable !
Le petit bémol : les prix. Certains sites affichent des tarifs d’entrée particulièrement élevés (30 USD par personne, sans tarif enfant). Mieux vaut le savoir avant de partir. On a beau être bouddhiste en très grande majorité (près de 70% de la population), on peut avoir le sens des réalités !
Un très beau voyage en tout cas, que l’on vienne d’Inde ou d’ailleurs.

Itinéraire sur huit jours, au départ et à l’arrivée de Colombo :

Jour 1 : de Colombo à Sigiriya
Arrivée à l’aéroport de Colombo.
Route vers Sigiriya.
Visite du temple troglodytique de Dambulla.
Ascension du petit rocher de Pidurangala.
Nuit à Sigiriya.

 

Dambulla - Photo ML Henry

Jour 2 : Sigiriya
Visite du site exceptionnel de Sigiriya (quelques inquiétudes quant à la hauteur à gravir eu égard au vertige… mais finalement, on va dire que ça se fait !).
Route vers et visite de Polonnaruwa.
Nuit à Sigiriya.

Sigiriya-Photo ML Henry

Jour 3 : de Sigiriya à Kandy
Départ de Sigiriya.
Arrêt au petit temple hindou Nalanda Gedige, promenade guidée dans un jardin d’épices et visite des fresques de Aluvihara.
Visite du Grand Bouddha blanc qui surplombe joliment la ville.
Pause café au Helga’s Foly.
Visite du Temple de la Dent.
Dîner pique-nique au bord de la rivière Mahaweli.
Nuit à Kandy.

Kandy-Temple de la Dent Photo ML Henry

Jour 4 : de Kandy à Ella
Départ de Kandy vers la gare de Nuwara Eliya, en passant par la cascade de Ramboda.
Train vers Ella et arrivée après trois heures de trajet, superbes grâce aux paysages traversés et très animées grâce à l’ambiance dans le wagon.
Nuit à Ella.

Entre Nuwara Eliya et Ella - Photo ML Henry

Jour 5 : Ella
Ascension de Ella’s Rock.
Visite du tout petit Dhowa Rock temple.
Ascension (modeste, mais ascension quand même) du Little Adam’s Peak, au milieu des plantations de thé.
Nuit à Ella.

Littel adam's peak Ella-Photo ML Henry

Jour 6 : de Ella à Uda Walawe
Départ de Ella de bonne heure pour visiter une Tea Factory sur la route, puis arrêt à Ravana Falls et à Buduruwagala.
Déjeuner à Uda Walawe et après-midi détente ensuite.
Nuit à Uda Walawe.

Buduruwagala - Photo ML Henry

Jour 7 : de Uda Walawe à Unawatuna
Safari en jeep dans le parc national d’Uda Walawe.
Départ et route vers Unawatuna.
Pause plage et détente à Unawatuna.
Nuit à Unawatuna.

Réserve de Uda Walawe-Photo ML Henry

 

Jour 8 : de Unawatuna à Colombo
Visite de la très jolie ville fortifiée de Galle.
Déjeuner et route vers Colombo.
Départ de l’aéroport de Colombo.

Galle - Photo ML Henry

 

 

 

Posté par Version off à 18:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


29 mars 2016

Le Kerala: une Inde telle qu’on ne l’attend pas

Cochin Photo ML Henry

Le Kerala se situe sur la côte sud ouest du pays. C’est un État tout en longueur, un peu à l’image du Chili en Amérique du Sud. Il est si peu visité qu’il ne rentre même pas dans les statistiques indiennes du tourisme. Il n’est en effet pas cité parmi les États les plus fréquentés par les étrangers. C’est étonnant car le tourisme y semble bien organisé : guesthouse plus que fréquentables, bateaux de croisière, restaurants, sans oublier les multiples salons de massages ayurvédiques et les cycles de formation du même nom. Mais il est fort à parier que devant le nombre de visiteurs qui vont se faire prendre en photo devant le Taj Mahal, celui de ceux qui partent à la découverte des backwaters est bien moindre. On serait tenté de dire que c’est finalement beaucoup mieux comme ça, car un déferlement de touristes trop important pourrait nuire à la tranquillité des lieux. Égoïstement, gardons le Kerala pour nous !
En d’autres termes, le Kerala, c’est rudement sympa ! On le sent dès l’atterrissage, au doux balancement des cocotiers le long de la piste. Ici, l’atmosphère est paisible, loin de l’agitation frénétique que l’on peut observer dans d’autres États indiens. Les rues sont relativement propres et la circulation un peu moins folle qu’ailleurs. Et cela malgré une densité de 860 habitants par km2 : l’une des plus élevée du pays. Ajoutons un taux d’alphabétisation qui atteint les 91% de la population (contre 64 % dans le reste de l’Inde), un taux de natalité maîtrisé et une paix relative entre les Hindous (56%), les musulmans (24%) et les chrétiens (19%). C’est un État qui mérite un détour au cours d’un trip indien voire un voyage pour lui tout seul.

Sept jours, au départ et à l’arrivée de Cochin:
Jour 1 : arrivée à Cochin
Route vers Fort Cochin (compter 1h30).
Visite de la synagogue et du Dutch Palace.
Spectacle de Kathakali.
Nuit à Fort Cochin.

Maquillage des danseurs de Kathakali à Cochin. Photo ML Henry

Jour 2 : Fort Cochin
Promenade à pied dans la ville : plage, Chinese Fishing Nets, Saint Francis Church.
Shopping dans Cochin l’après-midi.
Nuit à Fort Cochin.

Pecheurs sur la plage de Cochin. Photo ML Henry

Jour 3: de Fort Cochin à Allepey
Route vers Allepey.
Embarquement à bord de l’houseboat qui nous attend tout près d’Allepey.
Déjeuner, après-midi et dîner sur le bateau, au rythme paisible des backwaters.
Nuit à bord.

Croisère sur les backwaters Photo ML Henry

Jour 4 : de Allepey à Kumily
Arrivée en début de matinée à Allepey.
Route vers Kumily (180 km à parcourir, mais il nous faut environ 6h)
Nuit à Kumily.

Frontière entre le Kerala et Le Tamil Nadu, Kumily. Photo ML Henry

Jour 5 : Kumily
Visite de la plantation d’épices Manayath Heritage.
Déjeuner à Kumily.
Randonnée dans la réserve de Periyar.
Nuit à Kumily.

Noix de muscade au Manayath Heritage. Photo ML Henry

Jour 6 : de Kumily à Marari beach
Visite de la Connemara Tea Factory.
Route vers Marari Beach.
Nuit à Marari Beach.

Plantation de thé. Photo ML Henry

Jour 7 : de Marari Beach à Cochin
Matinée sur la plage à l’ombre des cocotiers.
Déjeuner les pieds dans le sable puis route vers l’aéroport de Cochin.

Marari Beach. Photo ML Henry

 

Posté par Version off à 17:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 mars 2016

Le Tamil Nadu: la porte d’entrée vers une Inde authentique et chaleureuse.

Eaux sacrées de Chidambaram - Photo ML Henry

Le Tamil Nadu (littéralement « Pays des Tamouls ») est situé à l’extrême sud de l’Inde. Bordé à l’est par le golfe du Bengale et à l’ouest par le Kerala, c’est le onzième état le plus peuplé d’Inde avec ses quelques 72 millions d’habitants. Sa position de première destination touristique du pays ne semble pas avoir beaucoup modifié les habitudes de ses habitants. On découvre ici une Inde traditionnelle, entre marchands de rue et prières au temple. Les temples, qui sont justement la pierre angulaire des monuments à visiter dans cette partie du pays. Mais au-delà de leur intérêt purement architectural, c’est surtout la vie à l’intérieur qui frappe. On mange, on discute, on dort, on arrange les mariages... Les temples sont de véritables viviers d’inculturation pour celui qui souhaite essayer de pénétrer dans la culture indienne.

Mais le Tamil Nadu se mérite… Il faut accepter d’avoir chaud, avec un taux d’humidité qui oscille entre 50 et 70 %. Il vaut mieux être ouvert à l’imprévu, ne pas être trop pressé et oublier les horaires occidentaux !

Pour ceux savent sourire quoi qu’il arrive et plonger dans une culture inconnue sans trop se poser de questions, c’est sans aucun doute une destination pleine de charme.

Six jours dans le Tamil Nadu, au départ et à l’arrivée de Chennai :

Jour 1 : De Chennai à Kumbakonam.
Première étape à Chidambaram et visite du temple Shiva Nataraja.
Route vers Gangaikondacholapuram et visite du temple Sri Pragadheswarar, classé au patrimoine mondial de l’Unesco.
Nuit à Kumbakonam
À ne pas manquer : l’étape à Baker Street (123 Bussy St, Pondichery) pour savourer un petit-déjeuner français !

Chidambaram - Shiva Nataraja Temple Photo ML Henry

Jour 2 : De Kumbakonam à Tanjore.
Temple de Kumbakonam dédié au dieu Vishnou et son éléphant dressé.
Bassin sacré de Mahamakham, toujours à Kumbakonam, dans lequel des pèlerins venus de toute l’Inde viennent se baigner tous les douze ans
Temple de Darasuram, à 5km de Kubakonam
Arrivée à Tanjore et visite du Maratha Palace.
Visite nocturne du temple Brihadishvara de Tanjore.

Nuit à Tanjore
À ne pas manquer :
visite de la fonderie de bronze Sri Jayam Industries à Swamimalai (5 km environ de Kubakonam).

Ateliers Sri Jayam industries Photo ML Henry

Jour 3 : De Tanjore à Karaikkudi
Visite (diurne !) du temple Brihadishvara de Tanjore.
Départ pour le Chettinad et halte dans la petite ville de Pudukkotai pour visiter le temple souterrain de Bharagathamba, le sanctuaire d’Elangakodi et un peu plus loin sur les hauteurs le temple de Sittanavasal (tout petit temple creusé dans la roche).
Fort de Tirumayan, qui permet surtout d’apprécier la vue sur l’ensemble des plaines.
Nuit à Karaikkudi
À ne pas manquer : le goûter avec les singes autour du temple de Bharagathamba à Pudukkotai.

Temple deTanjore Photo ML henry

Jour 4 : De Karaikkudi à Madurai.
Balade dans Karaikkudi pour admirer les magnifiques demeures anciennes typiques de cette région de l’Inde
Visite de l’atelier de tissage Sri Mahalakshi de Kanadukathan et de la fabrique de carrelages artisanaux Athangudi Palace tiles, 218 PRG Garden, Karaikkudi
Départ vers Madurai via une escale au temple tout en hauteur Kundrakkudi Murugan, à 9 km de Karaikkudi.
Visite du Meenaskri Temple à Madurai. Un des plus beaux temples du sud de L’Inde. À ne louper sous aucun prétexte !
Nuit à Madurai
À ne pas manquer : le coucher de Shiva dans le temple. Tous les soirs, la statue de Shiva est amenée en procession jusqu’à celle de son épouse Meenaski (aussi appelée Parvati) pour qu’ils puissent passer la nuit ensemble.

Palais dans le Chettinad Photo ML Henry


Jour 5 : De Madurai à Trichy.
Visite du Tirumalai Nayak Palace et du Gandhi Memorial Museum à Madurai.
Départ vers Trichy.
Visite de l’Eglise catholique Our Lady of Lourdes puis montée des 250 marches qui mènent jusqu’au site de Rock Fort.
Nuit à Trichy.
À ne pas manquer : à Trichy, les rues commerçantes (et très animées) avant d’arriver au grand escalier de Rock Fort.

Dans une rue de Trichy Photo ML Henry


Jour 6 : De Trichy à Chennai.
Visite du Srirangam Temple : sept enceintes qui se sont petit à petit laissées envahir par les habitations et les échoppes. Pour les non hindous, l’accès n’est possible que jusqu’à la troisième uniquement.
Route vers Chennai.

A l'intérieur du temple de Trichy Photo ML Henry

Posté par Version off à 17:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,